Comment fonctionne une clé hydraulique ?

clé hydraulique

Cela peut sembler être un outil pour les professionnels, mais en réalité, la clé hydraulique dynamométrique est un outil qui peut vous donner un grand coup de main et qui peut vous éviter des désagréments majeurs, donc, « la dépense en vaut la peine ». Dans cet article, vous verrez comment fonctionne cette clé, où l’utiliser et surtout comment.

Comment est fabriquée cette clé ?

Elle ressemble à une clé à cliquet commune, avec une poignée (généralement en matière plastique pour faciliter la préhension), un corps plus ou moins long pour augmenter le bras de levier et une tête, où est contenu le mécanisme à cliquet et à partir de laquelle un cliquet ressort.

Sur ce cliquet, les douilles, qui sont interchangeables pour s’adapter aux différentes formes et diamètres des têtes des vis ou des écrous, peuvent être montées à la main. La principale différence avec les autres clés à cliquet est qu’une clé hydraulique peut être utilisée pour vérifier le serrage. Sur la poignée, il y a en effet une échelle graduée qui indique le couple de serrage en Nm (Newton par mètre), qui est le même que celui recommandé et habituellement indiqué sur les composants à monter.

Lorsque vous exercez une action sur la tête d’une vis pour la serrer, vous appliquez une force qui est déterminée par la longueur du bras de levier (c’est-à-dire la distance entre la tête de la vis et votre main) et par l’énergie que vous transmettez à la clé. La force qui en résulte est techniquement appelée moment mécanique, mais vous entendrez plus souvent parler de couple de serrage. Avec une cette clé, il est possible de vérifier l’amplitude réelle du moment mécanique et de connaître le couple de serrage de la vis.

Comment une clé hydraulique vérifie-t-elle la force que vous appliquez ? À l’intérieur du corps de la clé, il y a un ressort, maintenu en position par un mécanisme à engrenages. En réglant le couple souhaité avec l’échelle graduée, vous mettez le ressort interne en tension. Lorsque la force appliquée sur la clé atteint la même tension du ressort interne, l’engrenage qui la maintient en place n’a plus d’opposition, elle est donc relâchée et « clique », avec le bruit classique typique de ces clés.

Consulter le site www.hytorcatlantique.fr si vous souhaitez acheter une clé.

À quoi sert cette clé

Cet outil est fondamental lors de l’assemblage de petits composants de vélo, souvent délicats et qui doivent être serrés avec des couples très faibles, facilement réalisables avec votre seule force.

Il est également indispensable pour l’assemblage de composants en fibre de carbone, car un serrage excessif peut déclencher une fissure dans le matériau, qui se fatigue à l’usage et se brise en cas de choc (c’est-à-dire sans donner d’avertissement sur la défaillance en cours).

Comme vous pouvez le constater, l’utilisation de cette clé a de nombreuses applications, ce qui fait de cet outil un « must » pour tout amateur de vélo.

Quelle clé acheter ?

Le monde est plein de clés dynamométriques. Vous pouvez les trouver dans différentes normes, tailles et prix, des clés industrielles qui serrent jusqu’à 200 Nm à celles du magasin discount à 9,99 € qui se bloquent après trois applications. Étant donné l’importance de l’outil lui-même, il y a quelques lignes directrices à suivre lors de l’achat de la bonne clé.

Clé pour bicyclette

Cette clé doit être produite et conçue pour être utilisée sur des bicyclettes. Il faut donc éviter celles destinées aux voitures ou à l’industrie, car elles ont des couples minimaux trop élevés. La clé doit fonctionner dans une gamme de 2-3 Nm à 15 maximum 20 Nm, couvrant ainsi la plupart des situations courantes. Elles doivent également avoir un cliquet de taille appropriée pour être utilisées avec des douilles (généralement ⅜ » à ¼ » maximum) et doivent être équipées d’un jeu de douilles pour les écrous, les vis hexagonales et Torx pour couvrir toute la gamme de vis que l’on trouve sur les bicyclettes.

Prix de la clé

Oubliez les clés à molette car une clé hydraulique doit être précise et doit conserver son calibrage dans le temps, alors évaluez bien son coût. S’il est trop faible, les matériaux ou la qualité du ressort interne ne sont probablement pas aussi élevés et vous vous retrouverez avec une clé qui serre avec des couples différents de ceux qui sont indiqués. Les entreprises les plus sérieuses proposent également un calibrage annuel de la clé, souvent gratuit et inclus dans le prix d’achat.

Produit par une société spécialisée

Comme il faut travailler sur un vélo, il est toujours préférable de s’orienter sur des clés conçues et créées par des entreprises qui travaillent avec le vélo tous les jours. Cela signifie qu’il est préférable de les acheter dans des magasins spécialisés ou sur des sites en ligne qui s’occupent d’articles de cyclisme, plutôt que dans une quincaillerie commune, car souvent la clé et la douille sont vendues ensemble.

Comment utiliser la clé : guide étape par étape

Avant d’utiliser la clé pour la première fois, chargez-la à pleine capacité et donnez-lui une dizaine de coups pour que les composants internes soient lubrifiés.

Rétablissez toujours la tension avant de ranger la clé dans son boîtier.

Étape 1 : monter la boussole

Vérifiez la taille et la forme des vis que vous utiliserez et montez la douille appropriée. Chaque clé possède son propre système de fixation de la douille au cliquet : tantôt par simple pression, tantôt en appuyant sur un bouton qui libère une goupille fendue, tantôt en poussant le cliquet, qui est conique et s’engage dans la douille.

Lisez le manuel qui accompagne la clé pour savoir comment monter la douille.

Étape 2 : vérifier le couple de serrage du composant

Tous les composants de la bicyclette portent désormais la valeur du couple, exprimée en Nm (dans le système métrique) ou en livres par pied (système anglo-saxon, que l’on trouve sur les vélos américains importés). Lisez attentivement sur le composant et vous trouverez des formulations telles que « Couple maxi 5 Nm », « Ne pas serrer à plus de 15 Nm », « Couple standard 2 Nm ». La valeur indiquée est la même que celle que vous devrez ajuster sur la clé.

Étape 3 : ajustement de la valeur du couple

Tournez le bouton jusqu’à ce que le nonius de la balance soit positionné à l’encoche de couple requise.

Étape 4 : resserrer

Insérez la douille sur la tête de vis et serrez, en tournant la clé dans le sens des aiguilles d’une montre (sauf si les filetages anglais sont serrés dans le sens inverse). Lorsque vous atteignez le couple requis, l’engrenage relâche sa prise sur le ressort et la clé « clique », c’est-à-dire qu’elle émet une sorte de déclic et effectue une course de ralenti minimale. Ce clic signifie que vous y êtes et que vous n’avez pas besoin de resserrer davantage.

Étape 5 : vérifier toutes les vis

Il est bon de toujours vérifier le serrage des vis, car avec le temps et les vibrations, elles ont tendance à se desserrer. Par conséquent, passez toutes les vis de votre vélo et serrez-les au couple requis. Étape 6 : relâcher la tension du ressort Avant de remettre la clé dans son boîtier, n’oubliez pas de relâcher la tension, en remettant l’échelle à zéro pour que le ressort interne ne perde pas son calibrage.

Conclusion

Les mécanismes hydrauliques sont souvent utilisés comme systèmes d’entraînement pour prendre en charge les fonctions de divers équipements ou outils qui n’impliquent pas de connexion au secteur ou aux batteries. Bien entendu, leur introduction à l’infrastructure de travail complique les dispositions organisationnelles. Et avec l’exemple d’une clé de bicyclette, cela est particulièrement évident, car ces outils impliquent des opérations à faibles ressources. Cependant, dans de nombreux domaines de l’industrie, de la construction et de la fabrication, de telles clés sont tout simplement indispensables.