Innovations dans le secteur de l’industrie : l’apport de l’imprimerie 3D

l'imprimerie 3D

Les imprimantes 3D prennent de plus en plus de place dans la société même si dans la plus part des cas elle est utilisé par les professionnels. Cependant, l’utilisation de cette technologie innovante est de plus en plus accessible aux particuliers. Ces derniers pourront fabriquer de nombreux objets selon leur bon vouloir à tout moment, avec un coût de production très bas.

A quoi consiste l’impression 3D ?

L’impression 3d est également connue  sous le nom de fabrication Additive. Cette technique de fabrication consiste en particulier à assembler des couches de matériau pour obtenir une pièce finie, la fabrication additive adopte une approche opposée aux processus de fabrication soustractifs classiques, qui éliminent le matériau. Le seul point commun des différentes techniques d’impression 3d est la fabrication des éléments couche par couche. En plus, La fabrication additive permet de concevoir des pièces en différents matériaux dont la plus part des matériels les plus utilisés sont les plastiques. Pour être la plus performante possible, l’imprimante 3d  doit utiliser un logiciel de modélisation performante.

A l’heure actuelle, le marché de l’imprimante 3D est en pleine expansion, avec une hausse constante de la vente des imprimantes au grand public. Des informations relatives à l’impression 3D est disponible sur : www.3dindustries.fr

Comment fonctionne une imprimante 3D ?

Avec l’imprimante 3D, il convient d’effectuer la conception d’un objet 3D sur un PC domestique ordinaire sur lequel est installé un logiciel de modélisation, ensuite connecter le PC à une imprimante 3D et d’appuyer sur «Imprimer», puis il vous suffit de vous asseoir et de regarder . Le processus est un peu comme faire un pain tranché, mais à l’inverse.  C’est essentiellement ce que fait une imprimante 3D. Le processus d’impression 3D transforme un objet entier en milliers de minuscules tranches, en le faisant de bas en haut, tranche par tranche. Ces minuscules couches se collent pour former un objet solide. Une imprimante 3D fonctionne essentiellement en extrudant du plastique en fusion à travers une minuscule buse qu’elle déplace de manière précise sous contrôle informatique. Elle imprime un calque, attend qu’il sèche, puis imprime le calque suivant par-dessus. En fonction de la qualité de l’imprimante, vous obtenez un modèle 3D époustouflant ou de nombreuses lignes de plastique 2D superposées, comme du glaçage à gâteau sablé! Le plastique à partir duquel les modèles sont imprimés est évidemment extrêmement important. Chaque couche peut être très complexe, ce qui signifie que les imprimantes 3D peuvent créer des pièces mobiles telles que des charnières et des roues faisant partie du même objet. Plusieurs objets peuvent être imprimés comme un vélo avec le  guidon, la selle, le cadre, les roues et les  freins avec les  pédales. Il en est de même pour les objets de la vie courante comme les couverts en plastique.

 Quelles sont les différents types d’impression 3D ?

La fabrication Additive présente différentes techniques. La stéréolithographie, ou SLA, est l’une des premières méthodes d’impression 3D de l’histoire de l’impression 3D et reste à la mode à ce jour. La principale caractéristique des imprimantes 3D SLA est le domaine d’application de cette méthode d’impression. Que vous souhaitez créer différentes parties d’une conception créative ou créer des prototypes pour un projet, les imprimantes SLA ont plutôt pour tâche de donner vie aux modèles 3D.Une imprimante DLP utilise des micro miroirs numériques installés sur une puce à semi-conducteur pour le processus d’impression. Les imprimantes DLP sont similaires à leurs homologues SLA en ce sens qu’elles fonctionnent toutes les deux sur des photos polymères. Quand au prototypage 3d, c’est un procédé technique permettant d’obtenir dans un laps de temps restreint des prototypes d’un objet en céramique ou en plastique. Ce procédé rapide est l’une des innovations majeurs dans l’industrie.

Les avantages et inconvénients de l’imprimante 3D

L’impression 3D intervient dans tous les secteurs de la vie courante : l’aéronautique, l’armée, la musique, la construction de bâtiment ou dans le domaine médical. Il présente plusieurs avantages pour ses utilisateurs :
– Le coût faible et le montant moyen de financement nécessaire pour créer une seule pièce
– La qualité est une mesure réaliste de la précision et de la précision d’une pièce
– La cohérence est la différence entre les pièces «identiques» similaires entre les séries de fabrication
– La flexibilité définit la facilité avec laquelle une conception peut être personnalisée ou modifiée au cours de la fabrication
– L’accessibilité est une mesure approximative de la facilité avec laquelle une personne ou une entreprise peut obtenir les moyens de créer une pièce ou un produit.
– La durabilité est une mesure approximative de la quantité de déchets générée par la fabrication d’une seule pièce et de la facilité avec laquelle elle peut être recyclée par rapport à d’autres processus.

Cependant, plusieurs inconvénients doivent être pris en compte pour l’utilisation de l’imprimante 3D. L’une de ces limites étant la nécessité de la maîtrise des logiciels 3D qui n’est pas à la portée du grand public. Certaines dérives sont également à noter comme la fabrication d’armes à feu en plastique qui sont dangereux comme les armes à feux conventionnelles. L’augmentation du nombre d’utilisateurs de l’imprimante est un facteur de risque de contrefaçon. L’une de ces limites étant la nécessité de la maîtrise des logiciels 3D qui n’est pas à la portée du grand public. Certaines dérives sont également à noter comme la fabrication d’armes à feu plastique qui sont dangereux comme les armes à feu conventionnelles. L’augmentation du nombre d’utilisateur de l’imprimante est un facteur de risque de la contrefaçon. En outre sur le plan écologique, l’imprimante 3D pose de nombreux risque à l’écosystème à cause de nombreux déchets rejeté. En conclusion, l’imprimante 3D est une véritable révolution et contribue à l’amélioration des conditions de vie pour les personnes handicapées par exemple car le plastique est un matériel léger. Il donne la possibilité de fabriquer des objets qui ne sont plus commercialisés par les fabricants.