Les bonnes méthodes de gestion des stocks

méthodes de gestion des stocks

La gestion du stock est importante pour une société, car elle permet de satisfaire les besoins de la clientèle. Il existe plusieurs façons pour tenir à jour ses fiches de stocks, mais voyons d’abord en détail ce qu’est la gestion de stock, et comment équilibrer les entrées par rapport aux sorties.

La gestion de stocks

Une bonne gestion de stock est la capacité à assurer la continuité de la production. Une interruption dans la production aura un effet négatif sur la rentabilité, et causera une fuite au niveau du chiffre d’affaires de l’entreprise. Elle a donc pour objectif de garantir la quantité nécessaire d’articles, de type bien, pour la production et la vente. Il existe 4 types de stock : le stock de marchandises destinées immédiatement à la vente, le stock de matières premières pour la production, le stock de produits semi-finis ou les produits qui attendre d’autres modifications, et le stock d’emballages comme les cartons, les sachets, le plastic… Suivre le lien ci-après pour une formation gestion des stocks.

Comment équilibrer les entrées et les sorties

Dans le but d’honorer les commandes des clients, il est primordial de trouver le stock optimal pour assurer la production et éviter une rupture de stock, sans tomber dans le surstock qui va entraîner un coût additionnel, en prenant en compte le risque d’atteindre la date limite de conservation du produit. Il faut savoir gérer la planification des approvisionnements, et veiller à ce qu’il n’y ait aucune rupture de stock sur aucun des articles, surtout ceux essentiels pour la production comme les matières premières. Mettre un niveau de stock minimal, une alerte qui informera la rupture proche d’un produit pour avoir le temps de s’approvisionner.

De bonnes méthodes à appliquer pour une bonne gestion de stock

Pour maintenir une production continue tout en évitant une rupture de stock, il faut mettre en place quelques stratégies : le mode de sortie des produits, le réapprovisionnement, les inventaires, le transfert et la valorisation du stock. Il y existe 2 modes de sorties de produits, le FIFO et le FILO. Ce sont des termes anglais qui veut dire First In First Out (FIFO), premier entré – premier sorti qui consiste à sortir/vendre les produits qui ont été stockés en premier dans le stock. Cette méthode assure la sortie des marchandises périssable dans un avenir proche. Et le First In Last Out (FILO) qui est le contraire du FIFO, les marchandises arrivées stocké en dernier vont sortir en premier, une méthode de moins en moins fréquente à cause des dates de péremption. Il y a de nombreuses façons de réapprovisionner son stock comme le réapprovisionnement calendaire et la planification d’une commande de marchandises avec une quantité fixe à une date fixe. Le réapprovisionnement à la commande qui consiste à passer une commande fournisseur en fonction de la demande. Le point de commande, ou le réapprovisionnement déclenché par l’atteinte du stock minimal d’un produit, et le recomplètement, qui comme le réapprovisionnement calendaire, se fait à partir d’une date fixe, et dont le but est d’atteindre un niveau de stock maximal défini. L’inventaire est la fiche qui donne l’état du stock à un moment donné, et qui permet de vérifier les fiches de stock par rapport au stock réel. On peut effectuer un inventaire total et une partielle ou ponctuelle, un inventaire périodique et un régulier. Le transfert est un transfert interdépôt, consiste à déplacer des marchandises d’un dépôt à l’autre pour l’approvisionner. Et enfin, la valorisation du stock, qui est l’obtention du coût des marchandises en stock. Cette évaluation des coûts est destinée à la comptabilité, pour effectuer un bilan.